vétérinaire

Ladentisterie vétérinaireest une discipline qui s’intéresse à la santé buccodentaire des animaux. Chez le chien, les maladies parodontales sont très fréquentes et nécessitent l’intervention d’un vétérinairespécialisé.

Les maladies parodontales chez le chien

Les maladies parodontales sont des troubles naturels qui résultent de l’accumulation de la plaque dentaire sur les dents du chien. Elles affectent tous les chiens mais leur prévalence varie en fonction des races et du régime alimentaire. Contrairement à l’homme, l’accumulation de la plaque bactérienne sur les dents du chien provoque rarement des caries dentaires.

En revanche, elle entraine des réactions inflammatoires au niveau des gencives. Dans un premier temps, le biofilm bactérien accumulé sur la surface des dents provoque une inflammation du tissu gingival (la gingivite). L’inflammation se développe avec le temps et finit par s’étendre en dessous des gencives. Les bactéries qui forment la plaque dentaire s’adaptent à ce nouveau milieu et détruisent les tissus d’attache profonds des dents.

Les facteurs de risque des maladies parodontales

La gravité et l’intensité des maladies parodontales varie en fonction de plusieurs facteurs généraux et locaux. Parmi ces facteurs, on peut citer la taille du chien, l’absence d’hygiène buccodentaire, l’absence d’activité masticatoire, et un régime alimentaire pauvre en éléments nutritifs. Certains facteurs permettent donc de favoriser l’accumulation de la plaque dentaire tandis que d’autres provoquent une diminution de l’efficacité du système immunitaire du chien.

Des études scientifiques ont montré que les chiens de petite taille sont plus gravement atteints de maladies parodontales. Plus le chien est petit, plus il risque l’apparition d’une gingivite qui se développe de son coté en maladie parodontale. Chez un Yorkshire par exemple, la perte de quelques millimètres d’os a des retombées plus importantes que chez un chien plus grand. D’ailleurs, les maladies buccodentaires représentent le premier motif de consultation en dentisterie vétérinaire chez le Yorkshire.

L’hygiène buccodentaire chez le chien

Bien que la gingivite soit l’étape préliminaire pour le développement des maladies parodontales, elle ne provoque pas une parodontie de manière automatique chez le chien. Il est donc important de contrôler régulièrement l’état de santé buccodentaire du chien chez un vétérinaire afin d’agir le plus rapidement possible. En effet, dans la plupart des cas, des traitements parodontaux simples comme le détartrage, le polissage, et le débridement sous-gingival permettent de réduire considérablement le risque de parodontie. De même, un brossage régulier des dents du chien permet d’éliminer les bactéries et de prévenir la formation de la plaque dentaire.

Le rôle de la nutrition dans l’amélioration de la santé buccodentaire du chien

Les études scientifiques ont démontré qu’une carence en éléments nutritifs peut favoriser l’apparition des maladies parodontales. Des aliments riches en calcium peuvent éventuellement inhiber la formation du tartre. Certaines huiles essentielles ont également un effet bénéfique sur la santé buccodentaire du chien. Par ailleurs, l’activité masticatoire ayant un effet de raclage mécanique contribue également à éliminer la plaque bactérienne. Il est donc possible de donner au chien des produits contenant des agents antitartres pour les mastiquer.

Conclusion

Les maladies parodontales sont les plus fréquentes chez les chiens. Une visite chez un praticien s’impose dès les premiers signes révélant la présence de plaque bactérienne. En outre, il est important d’adopter une bonne hygiène buccodentaire et d’équilibre le régime alimentaire du chien.

Written by 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *